Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Compte rendu du Conseil Communal du 21 mars 22

Vous êtes ici : Accueil / Vie communale / Vie politique / Conseil communal / Comptes rendus / Compte rendu du Conseil Communal du 21 mars 22
  • Le Conseil communal de ce lundi a débuté par une communication de l’Echevin en charge de la Solidarité internationale Jean-Marc Gaspard à propos de l’accueil des réfugiés ukrainiens à Ciney. Celui-ci a précisé que suite à l’appel lancé aux Cinaciens le 2 mars dernier, de nombreuses familles se sont manifestées afin d’accueillir chez elles des réfugiés ukrainiens. Actuellement, ce sont d’ailleurs près de 80 réfugiés qui sont accueillis à Ciney dans une vingtaine de familles. Environ 20 autres familles attendent encore de pouvoir recevoir chez elles d’autres Ukrainiens (ressortissants). Depuis, beaucoup d’initiatives ont déjà été mises sur pied : cours de français, cours d’ukrainien avec l’aide de deux institutrices arrivées récemment, un repas-retrouvailles le dimanche 20 mars dernier à la salle Union de Braibant qui a rassemblé toutes les familles tant cinaciennes qu’ukrainiennes. Jean-Marc Gaspard a clôturé son intervention en remerciant les familles ainsi que toutes les personnes qui ont œuvré à ce que cet accueil se passe dans les meilleures conditions. Séverine Goedert, la Présidente du CPAS a, elle, expliqué le rôle crucial du CPAS : proposer un accompagnement social, psychologique, d’octroyer une aide équivalente au RIS (revenu d’intégration sociale). Le CPAS coordonne également la collecte de dons lancée sur les réseaux sociaux, un numéro de compte a également été ouvert afin de répondre à des besoins spécifiques comme l’achat de cartes de bus pour le trajet jusqu’à l’école. Gaëtan Gerard, enfin, échevin des sports, a précisé que la Régie des Sports offrait aux familles ukrainiennes des cartes pour la piscine, la piste d’athlétisme et les cours « Ciney Sports ». Grâce au soutien de la Province de Namur, les familles bénéficieront également de vignettes pour le Domaine Provincial de Chevetogne.
  • Le Conseil communal devait se prononcer sur la désignation d’un auteur de projet pour l’étude et le suivi des travaux relatifs à la création d’une maison rurale polyvalente et multiservices à Ciney. Il s’agissait d’approuver le cahier des charges et de désigner un bureau d’architecture pour cette maison qui accueillera, Rue du Commerce, différents services à destination de la population : vente de produits locaux, accueil de l’Académie des Beaux-Arts et d’associations. Coût estimé : 100.000€ TVA comprise. Le point a été voté à l’unanimité.
  • Était aussi à l’ordre du jour, un projet de création d’une voirie d’accès dans le cadre de la construction d’un quartier de 20 maisons et 4 immeubles à appartements, projet de Bouygues Immobilier Belgium, Rue de l’Etang. La CCATM (Commission Consultative de l’Aménagement du territoire) a remis un avis positif à la condition d’améliorer la mobilité. L’Inspecteur Principal de la Zone de Police Condroz-Famenne, Michael Wiame, a recommandé quelques adaptations, et l’enquête publique a récolté 8 réclamations. Une série de remarques que le promoteur a pris en compte en revoyant ses plans. Frédérick Botin pour Action juge que la voirie est toujours en « cul-de-sac », ce qui ne convient pas. François Bouchat, pour le groupe Ecolo, se réjouit de ce projet en termes d’habitat, mais craint pour la mobilité du site. Au vote, les Verts se sont abstenus. Le Conseil doit transmettre, a expliqué le Bougmestre Frédéric Deville, au promoteur sa volonté de créer un « demi-tour » plus fonctionnel.
  • Le Conseil communal s’est clôturé par les questions orales. Parmi elles, celle du conseiller communal du groupe Action, Jean-Marie Cheffert à propos des nouveaux horodateurs installés depuis novembre 2021 en ville. Celui-ci a déploré le début des contrôles dès 9 heures du matin, l’application YellowBrick plus chère (0,30 €/transaction). Pour Jean-Marie Cheffert, les 30 minutes de stationnement gratuit accordées dans la Zone Achats-Minutes ne sont pas suffisantes, ni en termes de durée, ni au niveau de la répartition. L’échevine du Commerce Anne Pirson a rappelé l’objectif d’éviter les voitures-ventouse. Elle a rappelé que le règlement était de stricte application dès 9 heures. Quant aux places de parking de la Zone Achats-Minutes, un plan de pré-répartition sur toute la ville a été établi. Une concertation doit encore avoir lieu avec les commerçants.
Actions sur le document