Information

La piscine de Ciney sera fermée du lundi 20 juin au dimanche 03 juillet 2022 inclus afin d'assurer l'entretien du bassin. Merci pour votre compréhension.

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Les Légendes

Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Patrimoine / Histoire de Ciney / Les Légendes

La Légende de Ciney

En ce temps là, Materne parcourait et évangélisait les Ardennes. Ciney s'appelait Halloy et appartenait à Cédros, Roi de Tongres, qui en fit don au Prince Clément. Celui-ci y construisit un château où lui naquirent cinq fils jumeaux qu'il aimait tendrement. En son honneur, il décida d'appeler sa bourgade CHYNQ NEYS (cinq nés) qui devint Chiney par la suite.
Un jour que les enfants jouaient près de la rivière "hors les murs", ils se noyèrent. Le Prince désespéré alla trouver l'évêque. Il lui promit d'embrasser le christianisme s'il pouvait rendre vie à ses enfants. L'évêque vint donc à Ciney et ressuscita les enfants. Ensuite, il baptisa le Prince Clément.

Pour lui montrer sa gratitude, le Prince fit transformer son château en église dédiée à Notre-Dame.
C'est sous la tardive influence de cette légende que l'authentique blason de la ville fut abandonné vers 1710 et remplacé par les cinq têtes symboliques : "d'azur à cinq têtes de jeunes hommes imberbes d'argent posées en sautoir, l'écu sommé d'une couronne murale à cinq crénaux".
Le premier blason de la ville représentait une porte et une potale dédiée à Notre-Dame et symbolisait "clé et porte par devers les Ardennes".

La Légende de la Guerre de la Vache

Jean d'Outremeuse (1338 - 1400) rapporte l'histoire rocambolesque de la guerre dite "de la Vache".
Engorant, paysan de Jallet, vola une vache à Rigaud de Corbion. La vache fut reconnue par son propriétaire lors de la foire d'Andenne. Rigaud de Corbion avertit son bailli, Jean de Halloy. Celui-ci obtint la promesse de la restitution de l'animal, moyennant l'impunité pour le voleur. Mais, manquant de parole, le bailli fit tuer le manant lorsqu'il arriva sur Ciney. A titre de représailles, le seigneur de Goesnes, organisa une expédition punitive dans la région de Ciney. Jean de Halloy lui rendit la pareille et bientôt le Condroz fut mis à feux et à sang.
Durant cette guerre qui dura 2 ans, près de 60 villages furent détruits et 15.000 personnes tuées.

Actions sur le document