Information

Administration Communale uniquement accessible sur RENDEZ-VOUS : 083/23.10.10

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Conseil Communal de ce lundi 6 septembre : la Chapelle de Jannée mise en vente

Vous êtes ici : Accueil / Dernières actualités / Conseil Communal de ce lundi 6 septembre : la Chapelle de Jannée mise en vente

Compte-rendu du Conseil communal du lundi 06 septembre 2021

  • L’ordre du jour du Conseil communal de ce lundi soir a débuté par les chiffres de l’échevine de l’enseignement Laurence Daffe concernant la rentrée dans les écoles communales de Ciney. Toutes se portent bien, certains chiffres sont stables comme à Leignon et Pessoux, d’autres connaissent des inscriptions en augmentation. C’est le cas notamment des écoles communales de Sovet, Haversin, Chevetogne et d’Achêne.
  • Le projet de nouveau rond-point près de l’extension du zoning de Biron était sur la table de ce conseil qui devait se prononcer sur la création et l’installation futures d’une œuvre d’art qui prendra place sur le nouveau rond-point situé Route Charlemagne. L’œuvre d’art en question devra correspondre à l’identité actuelle de Ciney. Pour ce projet, la Ville de Ciney a obtenu un subside provincial de près de 60.000 euros. Les citoyens cinaciens seront invités à établir leur ordre de préférence des œuvres proposées. Le marché a été lancé et le cahier des charges approuvé. Action s’est réjoui d’avoir prochainement un rond-point sécurisé à cet endroit. Au vote, le groupe s’est toutefois abstenu.
  • Il était également demandé aux élus d’approuver, lors de ce conseil, le principe de vente de la Chapelle de Jannée. Sa désaffectation, pour rappel, avait été votée en octobre 2020. Le point a fait l’unanimité. La Chapelle de Jannée sera mise en vente par procédure de gré à gré au prix de 220.000 euros avec une condition : que l’endroit devienne un espace musical, une salle d’exposition, des bureaux, un lieu de recueillement, un espace culturel, une résidence-service ou une crèche.
  • Le conseil communal de ce 6 septembre a approuvé à l’unanimité l’acquisition par la Ville de Ciney du bâtiment situé au numéro 93A de la Rue du Commerce pour la somme de 320.000 euros. Dans le cadre du PCDR-Programme Communal de Développement Rural, il est prévu d’y créer un endroit mixte composé d’une activité commerçante touchant un large public, d’une halle commerciale, d’un espace à destination des associations de l’entité et d’un espace pour l’Académie des Beaux-Arts. L’achat et la transformation du bâtiment sont subsidiés dans le cadre du PCDR par la Région wallonne à hauteur de 898.880 euros. Ecolo s’est inquiété de ne pas avoir de vue claire sur les occupants potentiels du lieu. L’échevine Anne Pirson a précisé qu’une réflexion avait démarré quant à l’affectation de l’espace commercial. L’objectif est qu’un maximum d’acteurs interagissent au sein de celui-ci.
  • À l’unanimité également, le conseil communal de ce lundi a approuvé la désignation d’un auteur de projet pour l’étude et le suivi des travaux d’aménagements de l’Avenue Schlögel et de la Rue Saint-Gilles. Ce point était sur la table suite à l’annonce de différents futurs appels à projets wallons, la majorité souhaite monter un dossier bien ficelé et être prête pour un futur dépôt, son objectif étant d’obtenir un subside. Pour le groupe Ecolo, pour avoir ses chances, le projet doit être correctement monté et répondre à des besoins. Pour les Verts, une collaboration avec la CCATM (Commission Consultative de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité) ou avec la Commission Cyclable devrait être envisagée. Action juge prudent de lancer ce marché mais estime qu’il faut des précisions quant à la philosophie du projet.
  • Le 14 juillet dernier, suite aux fortes pluies, la Rue des Sorbiers à Ciney connaissait un effondrement de la voirie. En urgence, le Collège Communal avait attribué un marché pour sécuriser les lieux par crainte d’un effondrement encore plus important. Lors de ce conseil, les conseillers se sont prononcés sur un second marché : celui concernant désormais la réparation de la voirie. Dans l’opposition, Action s’est étonné que ce second marché n’ait pas été également voté en urgence. Toutefois, légalement, la majorité était tenue de passer ce marché au Conseil Communal. Le point a été voté à l’unanimité.
  • Menu décidément copieux pour ce conseil de rentrée, la redevance sur le stationnement en ville a été débattue. L’échevine Anne Pirson a rappelé que le système actuel ne permet pas d’éviter les voitures ventouses et que de nouveaux horodateurs étaient attendus vu la vétusté des appareils actuels. La zone prévue pour la mise en place de ce nouveau règlement « stationnement » reste la même que celle concernée par les horodateurs actuellement. Le projet prévoit ainsi deux zones de parking : une zone « achat minute » allant du feu rouge à la Banque Belfius, avec une durée limitée à 30 minutes gratuites. Le reste étant la seconde zone au tarif de 0.50€/1 heure, 1, 40€/2 heures, 2, 60€/3 heures, 4, 10€/4 heures. Au-delà de 4h00 de stationnement, la redevance à la journée s’appliquera, soit 25 €. Le stationnement sera payant du lundi au samedi de 9h00 à 18h00. Il sera possible de payer son parking via les nouveaux horodateurs ou via une application mobile en enregistrant sa plaque d’immatriculation. La zone « achat minute » fonctionnera, elle, avec des capteurs au sol au niveau des 25 places concernées. La redevance sera de 40 € en cas de dépassement de la durée autorisée. Dans l’opposition, Action a regretté le fait que les places de courte durée ne soient pas mieux réparties dans la ville pour que tous les commerçants puissent en profiter. Autre élément discriminatoire selon le groupe, 25 € dans la zone « horodateurs » en cas de dépassement par rapport à la somme de 40 € dans la zone « achat minute » en cas de dépassement de la limite autorisée. Même regret pour le groupe Ecolo. Anne Pirson a précisé que ces places « achat minute » étaient un test, et que la situation serait évaluée un an ou deux après la mise en application du nouveau système. Le dispositif pourra ensuite être adapté, voire élargi. Les groupes ICI et Ecolo ont voté oui, Action a voté contre.
Actions sur le document